DOUBLEZ VOS CHANCES DE CAPTURES À LA TRUITE GRISE!

  • AUTEUR: // CATÉGORIE: Pêche

    Comme je le dis souvent, pour prendre du poisson, il faut penser en poisson. Alors, en se basant sur cette formule apparemment un peu simpliste, qu’en est-il de la pêche au touladi? On sait déjà que la grise est plus difficile à prendre que la mouchetée. Donc, si on retrouve 1000 grises sur un plan d’eau, et que moins d’un cinquième de celles-ci sont prêtes à manger le jour où on est sur ce plan d’eau, où voudront-elles mordre, et que mangeront-elles?

    Si on y pense bien, les chances de provoquer une grise à mordre selon cette formule sont minces. Très minces. Que faire alors si on veut se donner plus de chances? La réponse est simple! Plutôt que de traîner un leurre, on n’a qu’à en traîner deux, voire même trois!

    La technique en question ici s’appelle la technique du flasher. Il s’agit d’utiliser une cuillère de gros format en combinaison avec d’autres leurres. Les avantages de ce montage sont les suivants: 1-vous augmentez vos chances de présenter un leurre qui intéresse le touladi en lui offrant non pas un repas, mais bien un buffet; 2- la cuillère géante offre beaucoup de reflets dans l’eau, ce qui attire les prédateurs qui choisissent ensuite ce qu’ils mordront; 3- l’action de votre cuillère géante rend la course des leurres qui l’accompagnent plus erratique, ce qui augmente leur attrait pour les poissons.

    On doit donc débuter ce montage en choisissant une cuillère. La taille de celle-ci devrait être d’un minimum de 4 pouces. J’opte généralement pour un leurre qui a une action assez large et irrégulière. La Williams Wabler 70 et la Whitefish 80 ou 90 sont de bons choix. Leur strie de stabilisation les fait bouger en demi arcs suivis de pauses. Dans les modèles plus petits qui fonctionnent bien eux aussi, on retrouve entre autres la Trophy II.

    On laisse le trépied fourni par le fabricant sur le leurre, et on l’attache à la ligne avec un émérillon à bille. Ensuite, on ajoute un autre émérillon à l’autre extrémité de la cuillère (dans le même oeillet que le trépied), puis un avançon de 4 à 6 pieds de longueur au bout duquel on attachera un second leurre.

    Le deuxième leurre, celui qui sera en toute fin du montage, devra être léger. S’il s’agit d’un poisson-nageur, il faudra qu’il ait une balance flottante ou neutre (suspending) et une bavette courte. Si on utilisait un modèle à bavette longue, il tenterait de s’enfoncer plus profondément que la cuillère, et celle-ci se retrouverait dans un angle qui nuirait à son action.

    Pour ce leurre au bout du montage, essayez le bon vieux Rapala jointés, le classique flottant, les Yo Zuri Crystal Minnow ou Pin’s Minnow, les Rebel Fastrac et autres. Toutefois, rien ne vous empêche d’utiliser une deuxième cuillère, plus petite et plus légère que votre flasher. La Sutton 44, peut-être?

    Une fois ce montage fait, on peut ajouter un troisième appât, cette fois-ci deux à trois pieds en haut du flasher. Un streamer tandem fait très bien l’affaire.

    Vous comprendrez bien vite que tout ce montage est un véritable arbre de noël. Par contre, le succès qu’il m’a apporté vaut largement le travail de faire les noeuds nécessaires.

    Voici donc une magnifique et productive façon d’aborder le lac Piraube!

    Patrick Savard

COMMENTAIRES

0 Responses pour Doublez vos chances de captures à la truite grise!

LAISSER UN COMMENTAIRE

FILL THE FIELDS TO LEAVE A REPLY. Your email address will not be published.